Homard

Pourquoi le Homard ?

Le complexe du Homard

"Cherchons à grandir et à croitre à l’intérieur pour dépasser nos blocages, changer nos comportements pour que cela puisse rejaillir à l’extérieur."

BE A BETTER LOBSTER

Françoise Dolto, dans son ouvrage « Paroles pour adolescents ou Le Complexe du homard » écrit avec sa fille, Catherine Dolto-Tolitch, dresse un parallèle entre l’adolescence et le homard. 

 

Approchant de l’age adulte, le homard doit se débarrasser de sa carapace devenue trop petite, il devient alors extrêmement vulnérable et ne peut ni se défendre, ni fuir face au danger durant toute la période de solidification de sa nouvelle carapace.

 

Cette transition, nous l’avons tous affrontée lors du passage à l’adolescence, de manière plus ou moins mouvementée, en fonction de notre milieu sociale, notre éducation, notre religion, autant de paramètres déterminants, qui nous ont modelés et permis d’aborder la vie sociale et le rapport à l’autre.

 

Durant cette transition, nous quittons clairement notre zone de confort, avec des habitudes, un rythme établit, une certaine innocence  pour nous jeter dans l’inconnu de l’age adulte, avec de nouvelles perspectives, des obligations, des contraintes, du stress, la pression du regard de l’autre, la competition... Ce changement peut s’avérer inconfortable et nous force à nous exposer à la nouveauté avec plus ou moins de violence et de réussite, c’est une période critique de l’évolution psychologique et sociale.

 

Finalement ce parallèle fait avec l’adolescence, peut clairement se transposer à l’adulte, nous pouvons être un homard à n’importe quel moment de notre existence, des périodes de grands changements, de transition, d’évolution spirituelle ou intellectuelle, d’affirmation de soi. Il est souvent bien commode de se réfugier dans sa carapace, cette carapace inconfortable, exiguë  dont nous avons appris et accepté les frontières, cette carapace si familière, si rassurante qui nous empêche d’évoluer et grandir en toute quiétude. 

L’hostilité de notre milieu est bien différente de celle du homard, qui devra se cacher au prix de sa vie pour survivre, nous seront vulnérable certes, mais seulement le temps de la transition et de la consolidation de cette nouvelle carapace qui nous protégera et dans laquelle nous pourrons vivre pleinement.

 

A nous de faire l’effort nécessaire et d’accepter avec bienveillance la nouveauté que nous avons choisi, l’inconnu pour lequel nous seront désormais protégé. 

#Notre Assistant